Etat des lieux

Il ne s'agit pas ici d'exhibitionnisme malsain. J'ai construit cette page en reprenant les photos déjà publiées sur d'autres pages, dans un but à la fois didactique et pédagogique. Pour de plus amples informations, on se reportera à la section consacrée à mon séjour hospitalier. En publiant un suivi de l'état des lieux, je n'ai pas eu d'autre objectif que de montrer aux trans qui vont me suivre que "c'est long" et que les œdèmes se résorbent très lentement malgré les anti-inflammatoires (Voltarène 50mg, 2/jour).

Quand on voit de tels résultats qui confinent presque à la charcuterie, on est effrayé et on comprend mieux pourquoi 6 mois plus tard, après une réopération tout aussi mal faite, je crie haut et fort qu' IL NE FAUT PAS SE FAIRE OPÉRER EN EUROPE !


9 octobre, OP + 2

10 octobre, OP + 3

13 octobre, OP + 6

15 octobre, OP + 8

18 octobre, OP + 11

21 octobre, OP + 14

28 octobre, OP + 3 semaines

4 novembre, OP + 4 semaines

11 novembre, OP + 5 semaines

Debout dans mon entrée

7 décembre, OP + 2 mois. Avant de bougir


Debout dans mon entrée, après la toilette

7 janvier, OP + 3 mois. Avant de me coucher


Debout, après la toilette du soir

7 février, OP + 4 mois. Avant de bougir

Les poils ont poussé, c'est assez dégueulasse... et l'état anatomique des lieux n'a rien de satisfaisant, c'est le moins qu'on puisse dire. Une 2ème opération est indispensable pour corriger ces horreurs.

OP + 8mois. Cette photo a été prise le 31 mai 2006 à Markus Krankenhaus, le lendemain de la 2ème opération, au moment où on m'a retiré les pansements pour les changer.

On peut remarquer, par rapport à l'état antérieur, des changements notables :

  1. Le fil plastique qui faisait saillie et qui me gênait beaucoup a été retiré.
  2. La couture en arc de cercle ferme la plaie qui a été ouverte pour le retrait, je ne sais pas encore s'il reste un fil dessous, en principe non.
  3. La couture dans l'axe referme une plaie ouverte par le découpage d'un lambeau de peau de forme elliptique. C'est la technique actuelle de l'équipe Sohn, dont avait bénéficié Ricarda en octobre, et que j'ai refusée bêtement en demandant un Venus Hügel, erreur qui m'a valu bien des tourments pendant 6 mois.
  4. On observe entre les lèvres une autre couture, celle qui modèle le mont de Vénus au-dessus du clitoris qui, lui, est bien planqué.

Maintenant, l'esthétique de mes intimités me plait beaucoup plus, et ce sera sans doute très féminin après retrait des fils et cicatrisation complète mais honnêtement ce n'est plus du tout masculin, héhéhé... je suis super-contente.

Je n'ai pas été contente très longtemps : deux semaines après l'opération, il était déjà évident que c'était mal fait et qu'il faudrait recommencer, cette fois avec un VRAI spécialiste réellement compétent : le Dr Ménard de Montréal.


OP2 + 1 mois, 2 juillet 2006

Cette photo a été prise pendant une dilatation. On voit nettement les détails anatomiques qui ont été corrigés par l'opération du 30 mai dernier, et l'angle de pénétration du gode a lui aussi été amélioré, mais que c'est difficile ! Comme ce n'est pas vraiment plus difficile qu'en février, j'en viens à me dire a contrario qu'il y a des progrès envisageables.

C'est un peu plus féminin qu'avant la réopération mais c'est quand même très vilain.

Ce sera hélas ma dernière dilatation réussie, la suite ne va être qu'une longue série d'échecs dans la douleur, mon vagin va se scléroser et rétrécir inexorablement.

Table des matières


 
eXTReMe Tracker
CSS Valide !